comme d'hab', un point de ralliement ! Index du Forum
comme d'hab', un point de ralliement !
Bienvenue, vous !
 
comme d'hab', un point de ralliement ! Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Jah'na Connor ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    comme d'hab', un point de ralliement ! Index du Forum -> HRP juste pour nous ! -> Textes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jah'na Connor
Vous

Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2010
Messages: 45

MessagePosté le: Jeu 30 Sep - 22:06 (2010)    Sujet du message: Jah'na Connor Répondre en citant

Informations concernant votre personnage:

Prénom et nom: Jah'na Connor

Race: Humaine
Métier/Classe envisagé: Pirate
Planète de départ: Felucia

Histoire passée:

Circulez, il n'y a rien à voir. Non, sincèrement ! Ne venez pas perdre votre temps ici. Ce n'est qu'une banale vie d'un banal soldat. Un matricule parmi tant d'autres dans les armées de la République. Mais si vous y tenez, voilà comment ça s'est passé:
La mère de Jah'na a pondu son premier gosse il y a 31 ans, un mouflet de 51cm pour 3,715kg. Rien d'extraordinaire, donc, comme vous avez été prévenu un peu plus haut. Les 5 premières années de sa vie n'ont pas été plus exaltantes non plus. La môme vivait avec son père et sa mère, respectivement commerçant sur les Plages d'Or et femme au foyer. Ah oui, parce qu'il faut aussi dire que toute la petite famille habitait un petit appart' sur Tyrena, la fameuse station balnéaire de Corellia. Du coup, vous imaginez bien le type de commerce que tenait le paternel ! Oui, tout à fait, ce genre de souk qui vous propose toute une collection de souvenirs et gadgets de plage tous plus débiles les uns que les autres, que vous vous empressez d'acheter sur place et que vous jetterez aux ordures dès votre rentrée. Après avoir tenté d'épater vos voisins en leur présentant le dernier bidule à la mode sur les plages corelliennes.

Donc Jah'na a grandit dans une station balnéaire, entourée par une masse d'étrangers et de touristes assez importante, au coeur d'une nature qui a su rester équilibrée. Ben oui, les poissons, les oursins, les oiseaux, les papillons. Les mouches et les moustiques, aussi. Bref, tout ce qui rend des vacances inoubliables ! Et forcément, vivant si près de l'eau, la môme se baladait souvent sur le sable afin de profiter d'un soleil couchant et d'une eau juste à la bonne température, une fois que les vacanciers aient quitté le littoral pour aller se troncher la gueule à grands coups de rhum et de whiskey corelliens dans les bars et autres pubs des alentours. Après tout, l'alcool, c'est un peu le "Corellian Way of Life", non ?
Après avoir passé l'âge de courir le cul à l'air sur les Plages d'Or et de martyriser les méduses échouées avec un bâton, il était temps d'en venir à l'école. Une école banale, encore une fois. Avec ses professeurs, ses bouquins, ses copines, ses crétins de garçons (ouuuh ! qu'ils sont bêtes !) et ses bons points à collectionner. Et le rejeton des Connor n'était pas particulièrement plus doué que ses collègues. Comme les autres enfants de son âge, Jah'na n'hésitait pas à faire une bêtise de temps en temps, à oublier un livre, à parler un peu fort en classe lorsque la maîtresse a le dos tourné et à se prendre une heure de colle pour cela, sans compter une sérieuse réprimande parentale. Bref, une vie d'enfant normale, quoi.
Mais une chose fascinait toujours la petite: les uniformes. Forcément, à force de se balader sur les Plages d'Or, on croise une flopée de policiers et autres représentants de l'ordre. Une véritable ambiance aseptisée, nettoyée de ses criminels, tant la réputation des services de police n'était plus à faire. Une sorte de figure paternelle toute puissante pour la jeune enfant aux yeux écarquillés devant les tenues impeccables et les gros blasters dans leurs holsters. "Quand je serai grande, je ferai comme les monsieur sur la plage", qu'elle disait. Comme elle était mignonne ! Jamais sa mère n'avait pensée qu'elle parlait d'entamer une carrière militaire. Elle la voyait plutôt poursuivre ses études, trouver un bon job, une bonne place, fonder une famille et partir en vacances sur une station paradisiaque, "comme les messieurs sur la plage", quoi. Mais la mère en question se rendit rapidement compte des visées professionnelles de sa gamine, lorsque cette dernière fêta ses 16 printemps. Alors que la première regardait son rejeton avec des yeux pétillants d'amour visqueux et gluant, tant sa progéniture semblait "belle et bien faite"
avec toute la modestie naturelle d'une maman, Jah'na profita de cette occasion pour ruiner le coeur et les espoirs de sa génitrice, soutenue par un père ravis d'appuyer "une carrière sérieuse pour une fille sérieuse".
Quelques signatures plus tard et basta ! La môme, en uniforme et arme au poing, démarrait sa formation militaire. Bon, j'ai un peu accéléré, là. A moins que cela vous passionne de connaître en détail la masse volumique des larmes de la maman, l'insistance du regard évaluateur - surtout au niveau de la poitrine - du recruteur et les premières tentatives de "claques au cul" de la part des autres recrues testostéronées. Mais cela ne vous intéresse pas. Non, j'ai dit "non, ça ne vous intéresse pas". Point barre.
Donc Jah'na couchait avec une vingtaine de mecs toutes les nuits. Évidemment, les dortoirs étaient mixtes. Sinon, à quoi bon, pour un mec, incorporer une nana dans l'armée. Mais curieusement, les matous de sa section ne se jetèrent pas sur elle les uns après les autres. Il n'y eut pas d'épisodes croustillants dans les douches. Juste quelques regards "intéressés" par ses formes. En-dehors de cela, la gamine s'était rapidement insérée dans le groupe, avec un nouveau look à cheveux courts et un phrasé typiquement masculin. Forcément, à force de cotoyer des mâles, elle avait rapidement appris à parler comme un lourdaud, à boire du rhum et à tricher au poker durant son temps libre. Les racines corelliennes qui ressortent, dirons-nous.
Dans son cursus militaire, la garçonne s'intéressa tout d'abord au maniement du fusil-blaster et de ses dérivés. Avec sa finesse féminine, elle espérait pouvoir être engagée dans un groupe d'intervention rapide ou une escouade de reconnaissance. Mais après avoir pris quelques kilos, principalement en muscle, on la plaça plutôt dans les sections d'assaut, où elle perfectionna son apprentissage au tir et appris quelques rudiments de médecine. D'après son lieutenant, une femme savait toujours coudre. C'était dans sa nature. Donc, elle devait être naturellement douée pour les points de suture. Logique, non ? Après une vive altercation anti-machiste entre elle et son supérieur, on décida de la transférer dans une nouvelle unité, où elle eut la chance de passer les tests de pilote de chasseur. Après une bonne grosse poignée d'heure de vol et quelques missions d'interception plutôt musclées, son comportement borné et anti-autoritaire la conduisit à produire une stupide manoeuvre - certainement due à un pic d'œstrogène - qui aboutit à la perte d'un appareil de plusieurs centaines de milliers de dataries. Suite à cet épisode regrettable dans la carrière d'un militaire, on lui demanda fort impoliment de prendre ses cliques et ses claques et d'aller voir ailleurs si l'armée y était également. C'est ainsi qu'à 30 ans, après 14 années de service, elle se retrouva virée du seul boulot qu'elle savait faire. Viser, tirer, piloter. Et boire. N'ayant pas un grand choix de reconversion, cela fait un peu plus d'un an qu'elle joue les mercenaires, s'offrant à la solde la plus consistante. Au diable la morale, quand il s'agit de bouffer.

Description physique:

Jah'na n'entre pas réellement dans les critères esthétiques qui auraient pu faire d'elle un mannequin en vogue. Pourtant, le moule dans lequel elle a été formée lui avait prévu des formes harmonieuses ! Avec ses cheveux couleur des blés, ses yeux bleus pénétrants et sa peau laiteuse, la jeune Jah'na faisait battre bien des coeurs. Mais de longues années au sein de l'armée ont placé des muscles saillants sur ses bras et ses cuisses, durcissant son ventre et rafermissant ses fesses. Accusant désormais 74kg à la pesée pour 175cm, sa silhouette musclée remplit bien son uniforme. Ses cheveux courts taillés en frange lui donnent un petit air de garçonne qui ne trouve pas toujours son public. Qu'importe, Jah'na n'a que très peu l'occasion de jouer de ses atouts féminins, qui ont été quelque peu avilis par l'excès de cigares, d'alcools corelliens et la rude vie de soldat.
Ses goûts vestimentaires sont également assez limités: on la verra la plupart du temps vêtue d'un pantalon kaki et d'un débardeur noir, parfois caché par une veste légère en harmonie avec son saroual.


Description psychique:


Casses-cou, aventuriers, courageux (certains diraient suicidaires) et incapables de tenir en place. Voilà la définition que l'on trouverait des Corelliens s'ils apparaissaient ainsi dans l'holonet. Et Jah'na ne déroge guère à la règle.
La petite fille blonde a délaissé sa candeur et sa naïveté en entrant dans l'armée. Si avant, elle aimait courir après les papillons, jouer avec l'écume des vagues sur les Plages d'Or et courir pied nu dans l'herbe le sourire aux lèvres, son service militaire lui a recollé sévèrement les pieds sur terre. Les rigueurs d'une éducation de soldat l'ont poussé à assimiler des valeurs telles que la camaraderie, la loyauté et le sens du devoir.
Certains prétendent que Jah'na est lunatique. Ou bipolaire. Quoi qu'il en soit, son caractère impétueux n'est pas facile à cerner. Durant un instant, elle peut se montrer souriante et enjouée pour se plonger dans un profond mutisme quelques minutes plus tard. Sûr que quelque chose la préoccupe. Mais quoi ?
En définitive, Jah’na est une femme d’action qui laisse les soins du ménage et de la cuisine à d'autres. Elle a choisi cette vie et, même si certains aspects de sa vie antérieure lui manquent parfois, elle évite de les montrer en public et continue de faire ce qu’elle fait le mieux: viser, tirer, piloter et boire.




_________________


Dernière édition par Jah'na Connor le Ven 8 Oct - 13:00 (2010); édité 5 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 30 Sep - 22:06 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Noola Ak'torka
Moi

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2010
Messages: 60

MessagePosté le: Ven 1 Oct - 01:08 (2010)    Sujet du message: Jah'na Connor Répondre en citant

Ouah je kiffe ton BG mec !!!
_________________


Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:31 (2018)    Sujet du message: Jah'na Connor

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    comme d'hab', un point de ralliement ! Index du Forum -> HRP juste pour nous ! -> Textes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com