comme d'hab', un point de ralliement ! Index du Forum
comme d'hab', un point de ralliement !
Bienvenue, vous !
 
comme d'hab', un point de ralliement ! Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Noola ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    comme d'hab', un point de ralliement ! Index du Forum -> HRP juste pour nous ! -> Textes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Noola Ak'torka
Moi

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2010
Messages: 60

MessagePosté le: Jeu 30 Sep - 00:58 (2010)    Sujet du message: Noola Répondre en citant

Informations concernant votre personnage:

Prénom et nom: Noola Ak’torka

Race: Twi’lek
Métier/Classe envisagé: Pirate
Planète de départ: On a pas encore décidé

Histoire passée:

Née avec un attribut physique assez rare pour une twi’lek blanche, les bouts bleus de ses lekkus, Noola fut très vite vendue à un riche commerçant qui se servit d'elle comme faire valoir pour ses négociations. Il la traitait bien, elle avait sa propre cabine dans son vaisseau, pouvait aller et venir comme elle le souhaitait et manger tout ce qu’elle voulait. Il l’emmenait avec lui sur les planètes sur lesquelles il se posait, lui donnait des friandises et des jouets, et la regardait toujours avec de l’affection dans les yeux. Elle jouait tranquillement à ses pieds ou à côté de son fauteuil pendant qu’il négociait, ce qui attendrissait les interlocuteurs de son maitre et, d’après lui, faisait tourner l’avantage de son côté, même quand les négociations devenaient houleuses. Il racontait à qui voulait l’entendre qu’elle était l’esclave d’un montre à qui il l’avait arrachée pour l’élever comme sa fille afin d’adoucir les cœurs des femmes et d’inspirer le respect des hommes en agrémentant son histoire de rebondissements aussi dangereux qu’abracadabrants, mettant en scène des gardes armés et des créatures abominables. Noola vécu un peu plus de huit an avec lui, et ce ne fut que quand elle eut onze ans que les choses se corsèrent.

Les affaires de son maitre commencèrent à mal tourner. Il avait empreinté un peu trop d’argent à des hommes un peu trop louches et ne pouvait plus rembourser les intérêts exorbitants qu’ils lui demandaient à cause des délais qu'il ne pouvait respecter, et fut donc obligé de rater de nombreuses occasions honnêtes de se remplir les poches pour qu’ils ne le retrouvent pas. Malheureusement, ces hommes là avaient largement les moyens d’engager des chasseurs de primes qui, eux, le retrouvèrent assez rapidement. L’homme qui avait mit une prime sur sa tête garda son vaisseau en guise d’avance, ainsi que deux ou trois choses matérielles et la jeune esclave qui l’accompagnait, puis lui laissa trois mois pour lui rembourser le reste de la somme. Ce fut la dernière fois que Noola vit son premier maitre.

La jeune femelle ne resta pas bien longtemps avec l’usurier. Grand adepte des paris et des jeux, ce dernier la perdit pendant une partie de pazaak… elle devint donc l’esclave d’un contrebandier sans scrupules mais assez amusant. Ayant des besoins très particuliers, il initia la jeune twi’lek à l’informatique, à la mécanique et à deux ou trois autres petites choses comme le maniement des explosifs et le tir au blaster. Adorant apprendre, elle se plongea dans les « cours » qu’il lui donnait et devint rapidement assez douée dans tous ces domaines, bien qu’elle privilégia franchement l’informatique. Pour elle, réussir à faire faire ce qu’elle voulait à un ordinateur verrouillé et aux sécurités codées était un plaisir et une fierté qui dépassait de loin tout le reste. Comme elle était plutôt jolie, le contrebandier s’en servit également comme appât, ou comme diversion. Elle s’habillait souvent comme une danseuse et dansait pour lui et ses employeurs dans les bars, se frottait à ses adversaires en une danse sensuelle quand il trichait aux jeux, et draguait outrageusement les gardes des entrepôts pendant qu’il les soulageait de leurs chargements. Cela faisait trois ans qu’elle volait avec le contrebandier et elle était désormais âgée de quinze ans, elle s’amusait comme une folle et adorait sa nouvelle vie. Elle n’était pas le moins du monde gênée par son statut d’esclave, d’abord parce qu’aussi loin qu’elle s’en souvienne, elle l’avait toujours été, et ensuite parce que tous les maitres qu’elle avait eu se comportaient tous bien avec elle.

Elle vécu encore un an avec le contrebandier qui, finalement, dû s’en séparer et la vendre à un humanoïde louche pour payer une dette. Ce fût dans le courant de l’année qu’elle passa avec ce type qu’elle se rendit enfin compte de ce que pouvait être l’esclavage pour la plupart de ses congénères. Enfermée dans une cellule avec deux autres twi’lek complètement terrorisées, elle n’était autorisée à sortir que quand son maitre avait besoin d’elle pour danser, pour pratiquer sur elle ses jeux pervers et sordides, ou pour offrir une nuit avec elle à des mâles ou femelles de toutes races avec lesquels il négociait. Elle le haïssait mais, tout comme ses « sœurs », il l’effrayait trop pour qu’elle puisse dire quoi que se soit. Quand il ordonnait, elle ne pouvait faire autrement que d’obéir. Elle avait essayé une fois de lui résister, au début, quand elle venait d’arriver… et sa punition avait été telle, qu’elle s’était juré de ne plus recommencer. Un mois plus tard, quand elle avait pu enfin se relever et marcher sans trop gémir, il l’avait faite venir devant lui et lui avait demander si elle trouvait encore quelque chose d’injuste et de tordu… elle avait simplement baissé la tête en répondant que non, qu’il était un bon maitre et qu’elle était heureuse de le servir… et depuis, elle subissait son esclavage comme on subit une maladie… en se disant qu’elle n’avait pas le choix.

Elle passa une année entière à survivre dans cette cellule glauque et avec son maitre quand, finalement, une opportunité incroyable se présenta à ses yeux. Lors d’un entretient privé ou elle seule était présente pour danser et divertir son maitre et son interlocuteur pendant leurs négociations, l’homme mécontent des services que lui avait fait payé son maitre, finit par le tuer d’un tir de blaster en plein visage. D’abord complètement hypnotisée par la vision du facies éclaté de son maitre et de la moquette éclaboussée de son sang verdâtre, elle fini par s’arracher à sa contemplation morbide pour lever les yeux vers l’humain au blaster. Voyant qu’il la visait, elle se contenta de lui sourire et d’ouvrir derrière elle une petite porte qui donnait sur un couloir taillé à même la roche.

-    Ça vous mènera directement au spacioport monsieur…

Il la remercia d’un signe de tête et s’en fût en courant. Elle resta dans le bureau de son maitre assez longtemps pour cacher tout l’argent qu’il cachait dans son bureau dans un sac de toile trouvé dans la penderie, puis suivit le même chemin que l’humain qui venait, sans le vouloir, de la libérer.

Arrivée au spacioport, elle se paya d’abord des vêtements autres que sa tenue de danseuse, puis une petite chambre miteuse au dessus d’un bar. Au bout de quelques semaines, quand elle n’eut plus de quoi se payer le gîte et le couvers, elle proposa au patron de danser tous les jours pour ses clients en échange de sa chambre et de trois repas complets par jours. Le talz accepta en ronchonnant à condition qu’elle occupe également la fonction de serveuse. Elle resta là plusieurs mois, attendant qu’une autre voie s’ouvre à elle, re-découvrant une vie plutôt agréable…


Description physique:

Noola est une twi’lek. Elle fait partie de la branche principale de la race et a donc la peau blanche contrairement aux lethiens, à la peau rouge, aux ruthiens, qui ont la peau bleue, ainsi qu’aux autres  aberrations génétiques en tous genres. Elle a le bout de ses lekkus légèrement teinté de bleu, ses yeux sont un étrange mélange entre le marron et le doré, et ses traits fins en font une femelle agréable à regarder, bien qu’assez banale pour quelqu’un de sa race. Elle mesure environ un mètre soixante-cinq, mais sa croissance n’est pas encore terminée, et pèse approximativement soixante kilos (en comptant ses lekkus qui en pèsent chacun quelque chose comme deux kilos à peu près). Elle porte le plus souvent une combinaison de vol noire ajustée en toile épaisse, ainsi que des gants et de hautes bottes de cuir de banta teints en noir. Autre détail, elle porte également un collier d’esclave argenté et noir qu’elle ne quitte jamais. Elle a dans ses affaires une autre tenue qu’elle ne porte que très rarement : une tenue de danseuse twi’lek traditionnelle, noire, avec très peu de tissus et des lanières de cuir qu’elle enroule autour de ses lekkus.

Description psychique:


D’un naturel joyeux et excentrique, Noola a tendance à être très présente au sein d’un groupe de personnes, même si elle ne les connait pas vraiment. Pas timide pour une datarie, elle aime se lier d’amitié avec ceux et celles qu’elle rencontre, même si cela implique de leur cacher des choses ou de leur mentir de façon éhontée. Elle considère que son passé ne regarde qu’elle et ne passe pas sa vie à l’étaler, mais n’hésite pas à raconter sa vie si on le lui demande. Tout de même légèrement traumatisée par sa période d’esclavage avec celui qui la torturait, elle reste à l’écart de ceux qui lui rappellent ce personnage, évitant de trop parler en leur présence, sauf si cela implique quelque chose qui, au final, serait désagréable pour eux (faire diversion pendant que quelqu’un leur dérobe quelque chose par exemple). Elle a tendance à oublier que la plupart des gens considèrent celles de sa race comme des esclaves et est bien souvent remise à sa place à cause de sa franchise et de sa manie de vouloir fourrer son nez partout sans se soucier de ce que pensent les autres. Même si elle ne pense pas forcément toujours à mal, elle est attirée par les sales coups et les coups qui rapportent comme un wookie par un grand arbre.



_________________


Dernière édition par Noola Ak'torka le Dim 3 Oct - 21:25 (2010); édité 2 fois
Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Jeu 30 Sep - 00:58 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Noola Ak'torka
Moi

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2010
Messages: 60

MessagePosté le: Jeu 30 Sep - 01:01 (2010)    Sujet du message: Noola Répondre en citant

Bon, description physique et histoire rajoutées... après moultes péripéties (forum de merde !).

Sinon, l'histoire peut encore un peu changer, et faudra que je rajoute le moment ou on se rencontre. A savoir qu'il peut y avoir une seule rencontre, ou plusieurs, dans tous les cas si j'ai fais en sorte qu'elle bosse dans un spacioport, c'est pour qu'elle puisse se greffer sur l'équipe après avoir entendu une conversation (par exemple) ou avoir été abordée par l'un d'entre vous (autre exemple), bref, c'est adaptable.

Me reste plus que la description psychique... je m'y attaquerais plus tard !
_________________


Revenir en haut
MSN
Noola Ak'torka
Moi

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2010
Messages: 60

MessagePosté le: Jeu 30 Sep - 02:57 (2010)    Sujet du message: Noola Répondre en citant

Description psychique rajoutée.
_________________


Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:51 (2018)    Sujet du message: Noola

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    comme d'hab', un point de ralliement ! Index du Forum -> HRP juste pour nous ! -> Textes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com